Semaine nationale de la santé mentale

Accueil
  ›  
Nouvelles
  ›  
Semaine nationale de la santé mentale
Vous êtes ici:

Semaine nationale de la santé mentale

07 mai 2019 By There are no tags

Semaine nationale de la santé mentale – Du 6 au 12 mai 2019

La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social. Elle ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

La santé publique définie la santé mentale comme étant la capacité qu’a chacun d’entre nous de ressentir, de penser et d’agir de manière à améliorer notre aptitude à jouir de la vie et à relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Il s’agit d’un sentiment positif de bien-être émotionnel et spirituel qui respecte l’importance de la culture, de l’équité et de la justice sociale, des interactions et de la dignité personnelle.Elle nous permet d’agir, de réaliser notre potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie et d’apporter une contribution à la communauté.  La santé mentale est une composante essentielle de la santé et il est important de s’en occuper.

Notre santé mentale est influencée par notre génétique mais aussi par notre façon de penser et d’agir. Nos liens interpersonnels, nos milieux et conditions de vie, les valeurs collectives dominantes ainsi que nos valeurs propres sont autant de facteurs qui impactent notre santé mentale.
Promouvoir la santé mentale c’est possible!!

  • En améliorant la capacité à prendre le contrôle de sa vie et de sa santé
    Comme individu : Prendre conscience de ses forces, ses limites, développer sa confiance en soi et dans les autres, renforcer ses acquis, redéfinir ses priorités…
    Dans la communauté : Donner accès à l’information en faisant connaître et en appliquant les droits de chacun…
  • En favorisant la résilience
    Comme individu : Équilibrer les différentes sphères de sa vie, déstigmatiser les fausses idées reliées à la maladie ou à certains groupes de personnes, adopter des conseils pour une meilleure hygiène de vie physique et psychique, reconnaître ses forces, ses capacités et ses difficultés…
    Dans la communauté : Améliorer les facteurs de sécurité en diminuant les injustices et en éliminant les facteurs de risque d’une mauvaise santé mentale.
  • En Adoptant un point de vue positif
    Comme individu : S’informer sur les services d’aide et les démarches à suivre pour se faire aider, aller chercher les ressources qui nous aideront…
    Dans la communauté : Souligner les bons coups des collègues, des équipes de travail dans les bulletins internes…

 

Prévenir la maladie mentale

En Agissant avant l’apparition des problèmes de santé mentale
C’est en agissant pour réduire les facteurs qui sapent ou qui détériorent les conditions de vie des individus que la prévention prend tout son sens (agir avant l’apparition des problèmes de santé mentale) et qu’elle devient efficace. La prévention de la maladie mentale permet, par exemple, de changer certaines conditions sociales de vie qui dévalorisent et isolent les individus, afin de prévenir la violence, la détresse, la dépression, la négligence, l’abus, etc.

En tentant de réduire la présence de facteurs ou conditions de vie qui fragilisent la santé mentale des individus
Ainsi, les facteurs qui représentent les plus importants risques pour la santé mentale des individus sont davantage présents dans leurs milieux de vie ou fortement liés à leurs conditions de vie, plutôt qu’à leur vulnérabilité personnelle. À titre d’exemple, on pense à la pauvreté, à l’intimidation dans les écoles, à la surcharge de travail, à la non reconnaissance au travail, aux logements insalubres.

En adoptant des stratégies ciblées
De manière générale, ces stratégies sont ciblées, en ce sens qu’il s’agit d’interventions locales dans des milieux de vie où a été identifiée la présence de certaines conditions particulièrement dommageables pour la santé mentale des individus. Nous faisons référence ici au soutien des nouveaux immigrants par exemple, des personnes ayant perdu leur emploi ou encore des jeunes en difficulté à l’école.

Par l’accroissement du bien-être personnel et collectif
En ce sens, la prévention ne se mesure pas uniquement par la réduction des facteurs de risque dans un milieu donné.
Quelques facteurs de protection

  • Estime de soi 
  • Participation sociale
  • Sentiment d’appartenance, appartenance sociale, inclusion sociale, soutien social 
  • Confiance (niveau de confiance élevé à l’égard d’autrui) 
  • Soutien affectif (pouvoir se confier, être compris, recevoir des conseils, etc) 
  • Soutien concret (pouvoir compter sur quelqu’un en cas de besoin) 
  • Sécurité 
  • Comprendre, reconnaître et s’approprier ses émotions Redonner une place aux émotions et sentiments : permettre l’expression 
  • Spiritualité (ressentir un sentiment d’appartenance envers une réalité plus grande que soi et donner un sens à sa vie) 
  • Créativité (selon Maslow c’est pouvoir regarder les choses de manière différente) 
  • Capacité et possibilité de développer des compétences 
  • Sentiment de compétence (avoir les ressources nécessaires pour développer ses compétences, avoir l’impression de savoir-faire)  
  • Capacité de mettre ses compétences en pratique 
  • Sentiment de compétence sociale 
  • Capacité d’adaptation (résilience)

Prendre soin de sa santé mentale…

  • En apprenant sur soi-même et sur sa société. 
  • En se développant au plan personnel (passe-temps, autoéducation, prière, contrôle de sa vie, exercice, établissement d’objectifs personnels) par des apprentissages tout au long de la vie. 
  • En découvrant des activités de loisir qui nous plaisent et trouver du temps pour s’y adonner. 
  • En développant la connaissance de soi (monitorage de soi, reconnaître le moment auquel on doit chercher de l’aide, reconnaître ses réalisations et accepter ses échecs et/ou en tirer profit). 
  • Par la coopération et l’entraide. 
  • Par la débrouillardise. 
  • Par la capacité à demander de l’aide. 
  • Par le sens de la responsabilité. 
  • Par la capacité de faire face aux événements et de leur donner un sens. 
  • En rêvant. 
  • Par le rire et le sens de l’humour. 
  • En maintenant de bonnes habitudes de vie. 
  • En profitant des relations positives avec les membres de sa famille et ses amis. 
  • En développant des stratégies pour faire face au stress. 
  • En sachant se donner du répit. 
  • En ayant de la gratitude. 
  • En sachant apprécier le moment présent.

 

Bonne santé mentale à tous !

CISSS des Îles
À propos de l'auteur

Il n'y a pas de commentaires.



Les commentaires ne sont pas possibles.

X