Archive des articles

Accueil
  ›  
Avis
  ›  
Page 3
Vous êtes ici:

POSITION DES DIRECTEURS DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC EN LIEN AVEC LA LÉGALISATION DU CANNABIS – Centre intégré de santé et services sociaux de la Gaspésie

Longueuil, le 13 avril 2017 – Suivant l’annonce du gouvernement fédéral, les directeurs de santé publique du Québec sont unanimement en faveur d’une loi qui encadrerait la légalisation du cannabis dans la mesure où un cadre réglementaire complet serait élaboré avant la mise en vigueur de la loi.

Le cannabis est déjà facilement accessible. C’est la substance illicite la plus consommée et le régime de prohibition actuel n’empêche pas son usage. Dans ce contexte, pour les directeurs de santé publique du Québec, la légalisation est une occasion de venir mieux encadrer la consommation et d’agir différemment sur un ensemble d’enjeux qu’entraîne la consommation dans un contexte de prohibition.

Leur position est basée sur une approche globale de santé publique qui vise à :

–   prévenir ou retarder l’initiation de l’usage chez les non-consommateurs, particulièrement chez les jeunes;

–   favoriser un usage sécuritaire chez les consommateurs à des fins non médicales en évitant les risques d’abus et de dépendance;

–   offrir des services aux personnes présentant une consommation problématique.

La santé publique reconnait les problèmes de santé et les problèmes sociaux liés à la consommation de cannabis et plus particulièrement ceux liés à une consommation problématique. Cependant, le contexte de prohibition actuel complexifie plusieurs interventions de santé publique, comprenant, entre autres, la surveillance et la promotion de messages de consommation à faible risque. Avec la légalisation, jumelée à un cadre réglementaire rigoureux et à la mise en place des mesures telles que des actions de prévention, les experts de la santé publique soutiennent qu’il sera plus facile de joindre les populations vulnérables avec les services de santé, de mieux intervenir et protéger la population.

Les directeurs de santé publique souhaitent que les mesures du cadre réglementaire soient strictement définies pour éviter une hausse d’accessibilité et une banalisation de la consommation, tout en faisant contrepoids au marché illicite. Le cadre réglementaire devrait notamment permettre d’éviter à tout prix une commercialisation favorisant l’intégration verticale (lien entre la production et la commercialisation) et la mise en place de marchés lucratifs, interdire toute forme de marketing (par exemple, publicité et promotion de marques), fixer un âge légal de consommation, établir un prix de vente tenant compte des effets sur la santé et du prix sur le marché noir, limiter le taux de concentration de la substance, les points de vente et la culture à domicile.

À la lumière des expériences d’autres pays ayant légalisé le cannabis, les directeurs de santé publique ont travaillé, au cours des derniers mois, à la rédaction d’un mémoire portant sur les enjeux qui entourent la légalisation du cannabis. Ils espèrent pouvoir participer, au cours des prochains mois, aux consultations qui se dérouleront sur le sujet. Vous pouvez consulter le mémoire à l’adresse suivante :http://www.santemonteregie.net/santemc/documentation/Cannabis_memoireDSP_VF.pdficone nouvelle fenetre

– 30 –

Source :                             Directeurs de santé publique du Québec

Porte-parole :                    Dre Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie

Pour information :             Martine Lesage

Conseillère-cadre aux relations médias

Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre

450 466-5000, poste 4065

Offre de service en périnatalité

02 fév 2017 Par Il n'y a pas d'étiquette.

Voici le lien vers le communiqué …

Communiqué – Offre de service en périnatalité

Maintien des services en anesthésiologie

31 jan 2017 Par Il n'y a pas d'étiquette.

Voici le lien vers le communiqué …

Communiqué – Maintien des services en anesthésiologie

 

13 au 15 avril 2016

AVIS À LA COMMUNAUTÉ

L’importance de respecter les consignes en prévention des infections

Le CISSS des Îles vous rappelle qu’il est essentiel de lire attentivement les consignes affichées aux portes des chambres des personnes hospitalisées et de les respecter. Vous devez aussi respecter les consignes données par le personnel soignant. Celles-ci ont pour but de protéger les patients, les visiteurs et le personnel en prévenant la propagation d’infections. De plus, si vous visitez un patient ayant une maladie infectieuse, il est très important de ne pas faire d’autres visites pour ne pas transmettre l’infection à d’autres personnes.

Merci de votre collaboration.

 

Voici le nouvel horaire de la clinique de prélèvements du CISSS des Îles:

Horaire

 

Le CISSS des Îles tient à rappeler à la population des Îles-de-la-Madeleine quelques pratiques de base en prévention des infections. Si vos enfants ont des symptômes de gastro-entérite, ne les envoyez pas à la garderie ou à l’école. Si vous-mêmes éprouvez des symptômes de gastro-entérite, ne visitez pas vos proches à l’hôpital et évitez les lieux publics. Ces consignes s’appliquent dès l’apparition des symptômes et jusqu’à 48 heures après la fin de ceux-ci. Nous vous rappelons que le lavage des mains est un geste essentiel pour prévenir les infections. En cas de besoin, appelez Info-Santé au numéro 811 pour obtenir de l’aide.

Le service de prévention  des infections

Madame Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, lance la campagne de sensibilisation visant à prévenir la toxicomanie chez les jeunes.

Pour accéder au communiqué, cliquez sur le lien suivant :

http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1040

« LA GRATUITÉ DES STATIONNEMENTS AU CISSS DES ÎLES, J’Y TIENS, J’Y PARTICIPE »

 Îles-de-la-Madeleine, le 27 avril 2015 : Au cours des derniers jours, beaucoup de questionnements et commentaires circulent sur les réseaux sociaux. Nous tenons à vous remercier du soutien témoigné dans vos commentaires.  

Rappelons que le premier volet de cette démarche de financement a connu un très grand succès auprès du personnel et des médecins et permet de recueillir 70 000 $ par année. Cependant, la cible fixée au plan de redressement budgétaire est de 110 000 $. Il reste donc un montant de 40 000 $ à récolter. La campagne de sollicitation auprès de la population est le deuxième volet de cette démarche. En date du 27 avril 2015, les dons reçus totalisent un montant de 13 884 $.

 Même si la date limite est dépassée, vous pouvez tout de même faire un don afin de maintenir la gratuité des stationnements du CISSS des Îles.

 Chaque contribution volontaire a son importance pour cette réussite communautaire. Si chaque foyer ou entreprise fait un don d’au moins 10 $, l’objectif financier sera atteint. Votre contribution permettra d’aider à maintenir les services de santé et les services sociaux actuels. Notez que, pour les dons de 20 $ et plus, un reçu d’impôt pourra être remis.

 Le comité cogestion-stationnement du CISSS des Îles vous remercie de votre contribution. Grâce à votre aide, les stationnements demeureront accessibles pour tout le monde.

 


X